D’où vient ton amour du végétal ?

    Tout a commencé en Italie, où j’ai découvert le monde du jardinage et la permaculture. J’ai tout de suite été fascinée par cette technique écologique de jardinage ayant un impact minime sur l’environnement.

    Elle consiste à utiliser des solutions alternatives respectueuses de l’environnement et du vivant, sans utiliser de produits chimiques, pour retrouver le cours naturel des choses. C’est une technique passionnante car contemplative, et c’est ainsi que je suis tombée amoureuse du végétal.

    amour du végétal

    À quel moment t’est venue l’idée de créer ton atelier floral ?

    De retour à Paris, je ne pouvais pas me résoudre à travailler dans le marché de l’art malgré mon diplôme dans le domaine. Dans la famille, on a une vraie passion pour l’artisanat : mon père est artisan-boucher comme mon grand-père. Après avoir eu ce coup de foudre pour l’univers floral, j’ai ressenti cet appel pour le travail à la main, cette maîtrise des techniques et cette recherche de qualité. J’ai donc décidé de me lancer dans le métier de fleuriste et plus particulièrement dans le créneau des fleurs d’exception, en travaillant les variétés rares aux parfums envoûtants.

    Quelle place l’écologie tient-elle dans ton quotidien ?

      J’ai vécu une vraie désillusion lorsque j’ai réalisé que l’écologie dans le métier de fleuriste était loin d’être la norme. Les labels bio sur les fleurs sont très rares et ils ne concernent que très peu de variétés. 

      Il faut lutter au quotidien pour réduire les déchets au maximum, contrôler la consommation d’eau et ne pas faire venir des plantes de l’autre bout du monde.

      J’adopte une démarche raisonnée et j’essaie d’acheter local au quotidien : c’est important de soutenir l’agriculture locale et de demander des fleurs françaises !

      place de l'écologie

      Quel est ton rapport avec le Beau et la beauté ?

        J’ai la chance de travailler dans le Beau au quotidien : ne serait-ce qu’avec le soleil qui passe à travers la baie vitrée et illumine mes fleurs, elles-mêmes belles et parfumées.

        Mais ce métier peut être très physique et rude pour le corps. Les mains sont particulièrement mises à l’épreuve avec l’eau et l’humidité constante. S’occuper de soi en rentrant le soir, c’est un moment de détente où le beau c’est enfin nous et plus seulement les fleurs.

        Crème Lactée Hydra-Apaisante

        Tu peux nous en dire plus sur ta routine beauté ?

          Je suis très minimaliste concernant les produits cosmétiques. J’ai la chance de ne pas avoir de problème de peau particulier, je vais donc directement à l’essentiel : me nettoyer la peau et m’hydrater. Mon soin incontournable est la Crème Lactée Hydra-Apaisante, elle donne une vraie sensation de fraîcheur à la peau ! Étant particulièrement sensible aux odeurs, je trouve son parfum absolument délicieux.

          Aurais-tu une astuce healthy à partager ?

          Mon geste indispensable : je ne peux pas me passer de mon diffuseur d’huiles essentielles, pour purifier l’atmosphère de la maison où l’on peut rester confinés plusieurs heures durant sans circulation d’air, surtout en hiver.